lundi 10 décembre 2007

My name is Napoleon Vichy and I've come to eat your horses !

Ca fait une semaine que je vois ces images sur les bus ou dans la rue.

Et à chaque fois, elles me choquent.

Ca me fait chier, j'ai pas retrouvé l'image sur le net. Je noterais mieux l'adresse du site la prochaine fois.

Bref, c'est une pub contre l'hippophagie.

"Ah ouais, je l'ai eu cette maladie" me direz-vous.

Je vous répondrai que vous avez trop utilisé votre poupée gonflable.

Non, l'hippophagie, c'est le fait de manger des chevaux.

Pas entier, hein.

La pub dit en gros deux chôses:

Manger des chevaux c'est pas bien et par contre les voir courir, c'est bien.


On va faire ça par étapes.

La pub ne fait pas appel à arrêter la barbarie des abattoirs, non.

Elle dit juste que c'est pas cool de manger du cheval.
Surement parceque c'est un animal presque de compagnie.

Mais bordel de merde, pourquoi juste les chevaux ? Un Boeuf, un cochon ou un mouton n'a pas le droit à la même considération ? Je trouve ça beaucoup plus drôle un mouton. Un Cheval, ça a pas une super gueule de con et ça fait pas beh. Et c'est pas dans Wallace et Gromit.

Non, le cheval, c'est presque ton pote, tu vois, comme un chien.

J'aimerai pas être ton pote, si ça doit dire me faire monter dessus pendant 3h. Même si tu es une femme.

Et un cheval n'est pas un être humain, pas plus qu'un chien, un chat ou un punk.

En fait, je comprends qu'on ne veuille pas manger un animal. C'est à ma portée. Après, je trouve ça mortel de faire une distinction entre eux. Je veux bien, que les chiens, les chats et les chevaux aient une place privilégiée dans notre société. Mais si tu aimes tant les bêtes, mange juste ton motherfucking tofu et c'est marre.

Je dis pas que je mangerai mon chien parceque j'ai de la tendresse pour lui (après de là à le considérer comme mon pote, donc nécessairement mon égal...) mais un chien, pourquoi pas.

Ca dépend si c'est bon ou pas. Je suis sûr qu'avec une petite sauce au poivre ou samurai, dans du pain avec de la salade, de la tomate et des oignons, et peut-être un peu de fromage, ça peut être mortel.

Encore une fois, je comprends très bien qu'on aime pas les conditions de vie des animaux dans les abattoirs (mais encore une fois, pourquoi juste le cheval ?) mais aucune mention de la chose n'est faite dans la pub.


L'autre truc, c'est qu'on voit, un jockey monter un cheval, avec une petite phrase qui dit grosso modo, "mon cheval je l'aime gagnant".

Manger les chevaux, c'est pas cool. Les entrainer, les garder dans une cage et les monter parfois jusqu'à leur mort, c'est cool.

Hmmm. Perso, si j'aimais tant que ça ces bestioles, je préfèrerais les voir libres. Je conçois que c'est un peu mort en France et un peu partout dans le monde pour une telle situation mais je ne peux pas souhaiter à un animal une vie entre des barreaux et des sorties pour la compétition ou des gamines lui montant sur le dos.

Oui, j'ai un chien. Et je sais bien que comme les chevaux, ils ont été tellement conditionnés à vivre assistés par l'homme, qu'un retour à la vie sauvage serait dur. Mais à aucun moment, je me dis que je le chien est mieux ici dans ma maison que dehors. Quand je vois comment il anticipe la sortie et la chance de courir un peu plus librement que dans les 10M² de mon jardin et de rencontrer d'autres chien, ça me fait presque mal au coeur.

On le traite bien, le truc est bien nourri et on s'occupe de lui quand il faut, reste que je suis pas persuadé que ce soit la meilleure place pour son espèce.

Ca me rappelle encore une fois que je déteste la plupart des amoureux des animaux et leurs contradictions à la con. Et que même si je comprends l'envie de pas faire souffrir un animal, bah le saucisson ou un bon pavé de rumsteack, bah ça tue sa mère comme il faut.

Jean de Baton, Jean de Baton-Baton !

Flowers Online
Web Counter