samedi 3 mars 2007

Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de la haine...

J'avoue, je pourrais vous parlez des cons qui ont un répondeur Naheulbeuk.

Je pourrais. Mais ça me ferait un message de dix lignes, trop simple et pas assez jouissif.
Oui parce que me moquer des religions, c'est facile, mais en contrepartie, c'est rigolo et ça fait du bien.

Quoiqu'il en soit, pas de haine dans ce message. Je fais une pause. Pas que ça me fatigue d'être toujours aigri (FAUX !) et énervé contre 92 personnes à la fois, mais quelque chose m'a touché ces derniers jours. Je vais parler de moi un peu plus personnellement que par anecdote cette fois. Donc si vous ne voulez pas lire ce qui se rapprochera sûrement, sur cette page, le plus d'un blog "kikoolol" de base, le langage SMS, en moins, je vous invite à passer votre chemin.

L'image se brouille, fondu au blanc, puis une autre image se dévoile peu à peu. Et oui, mes amis, vous l'aurez deviné, ceci est un flashback. Que voulez vous, je suis né dans les années 80, on ne renie pas son passé.

Jeudi dernier, mon camarade de haine et moi déambulions près de Jussieu, à Paris, histoire de voir ce qui se faisait en termes de prix sur les jeux vidéos du coin et si possible, d'acheter. Nous fîmes chou blanc. Alors pourquoi j'en parle ? Héhé, c'est qu'assis par terre, devant les distributeurs de la poste, se tient, un jeune punk. En train de faire la manche ? probable, je n'ai pas exactement prêté attention. Manteau de cuir nanard avec des clous, etc. La panoplie complète, 9,99 chez Losers & Co.

Alors que je passe devant lui, 2 mots sont échangés entre nous. "Salut" fis-je machinalement, "Salut" me répond-t-il.

Ce sera tout. Je continue ma route, mon fidèle camarade Pierro à mes cotés.

En fait, ce gars, je le connais. J'ai été à l'école primaire et au collège avec lui.

Florian.

Ca a toujours été un garçon étrange. Enfin, étrange, pourr les standards de la société, hein, je suis moi-même "zarbi", parait-il. Etrange en quoi ? Hmm, toujours avec des idées loufoques, timide et véritablement pas doué avec les gens. Je me rappelle qu'il ramassait ses stylos tombés par terre avec ses ciseaux quand on était en CM1. Rien de bien, grave, mais quand on a 9 ou 10ans, un tel comportement fait rire et dérange peut-être aussi un peu. Enfin, il est resté un peu en marge. Pourquoi exactement ? je saurais pas trop vous dire. Quelques folies en trop et le manque de communication avec les autres. Les enfants sont pas tendres avec les autres à cet age là. Cette dernière phrase est d'un cliché tonitruant, mais avouez que l'on met les autres au banc du groupe très facilement.

Fast Forward. La 3eme. Rien n'a vraiment changé. Je le retrouve, toujours en marge. Je l'étais aussi à cet age là, sauf qu'on ne m'emmerdait pas (plus) pour ça, de plus c'était un choix à demi conscient.
Lui, par contre était choisi par les 2-3 durs de la classe afin d'être leur "faux pote" et surtout souffre-douleur pour un oui, pour un non, à chaque blague pas drôle ou d'un mauvais goût trop prononcé qu'il faisait. Pas méchant comme garçon, juste un peu à l'ouest, avec des vêtements crades, mais apparemment "normal" vu de l'extérieur. Et dans ses bons jours, il parvenait à me faire rire. Quand on lui demandait si les grands idiots l'emmerdaient, il répondait que c'était pas grave. Ca ne m'arrêta pas d'en venir au mains, une ou deux fois, pour le défendre d'une série de taquets devenant trop agressifs, mais en fin de compte, je ne pouvais être un rempart perpétuel et j'avais mes propres problèmes.
I ain't your white knight in satin armor (celui ou celle qui trouve la référence gagne un de mes sous-vêtements, dédicacé).

Un ou deux ans après: le lycée, j'ai finalement embrassé la doctrine du mépris. Je le croise, de temps en temps, pendant mes excursions dans ma ville de banlieue, complètement métamorphosé en punk. La crête décolorée, bleue et jaune, le manteau clouté et toujours la biere à la main, quelque soit l'heure. Je le vois pas au lycée mais après tout, il fait peut-être autre chose. Ca ne m'empêchait pas de lui dire bonjour et lui serrer la main, l'individu m'inspirant plus la pitié et la sympathie que le dégoût ou le mépris. Si je m'en étais pas déjà rendu compte au collège, il était clair que le gars avait au moins un assez grave problème de bien-être.
Petit à petit, je limitais mes escapades dans la ville au simple trajet "maison-gare", afin d'aller au pays de la joie et du bonheur pour qui a encore ses deux yeux et un peu d'argent, j'ai nommé Paris. Donc je le voyais moins. Ou alors ?

Ou alors quoi ? Parce que je raconte sa vie par mes yeux depuis tout à l'heure, peut-être même en me branlant un peu sur mon coté "gentil", mais je vais où, dans ce texte ?

Ca me fout un coup de blues, tout simplement. Oh, rien de bien grave, ça m'a juste fait penser.
Par où est passé ce gars, marginal, oui, pas forcément bon en cours, ok, mais pas prédestiné à ça, pour en venir à faire la manche dans les rues de la capitale (enfin, déjà il est à Paris, il a eu droit à une promotion sociale) ? Après tout, moins solide, des parents moins attentionnés et j'aurai pu être à sa place. J'étais allé une fois chez lui, mater des épisodes de South Park en mangeant des trucs gras, et ouais, vu là où il habite, ses parents ont de l'argent, apparemment au prix de pas être souvent à la maison, d'après mes souvenirs.

Est-ce que ça s'est mal passé avec eux depuis que je l'ai perdu de vue et qu'il est à la rue ? Ou alors, c'est une façon de gagner des thunes (vu qu'il a toujours été le gars incapable de faire du mal à une mouche, je le vois mal tomber dans la délinquance). Je ne sais pas trop.

Un truc marquant: quand j'en ai parlé brièvement à Pierro, il m'a dit "c'est marrant, il fait beaucoup plus âgé que toi" (malgré les boutons d'acné encore visibles aurais-je pu ajouter). Alors qu'on à le même age.

Vraiment, comment en est-il venu à être ce qu'il est maintenant, quoi qu'il soit, alors qu'hier il était assis à coté de moi, à essayer de comprendre pourquoi nous devions absolument trouver cet abruti de X, alors que rien ne le prédisposait à forcément ruiner sa vie ?

Si je le revois, je lui demanderai peut-être.

11 commentaires:

LM a dit…

ca m'a donné envie de ramasser mes stylos avec mes ciseaux.

non en vrai, c'est un vrai témoignage de l'indifférence ordinaire ce message... mais bon, on est tous pareils.

a samedi!

Nephilim a dit…

"I ain't your white knight in satin armor (celui ou celle qui trouve la référence gagne un de mes sous-vêtements, dédicacé)."

The Sopranos ?
Allez, à poil...

Mathieu a dit…

C'était un bien beau post.

Anonyme a dit…

heho! j'ai un repondeur naheulbeuk ><

zarma a dit…

Nephilim > bah écoute, file moi ton adresse.

Et Anonyme, qui es tu ?

Anonyme a dit…

Nights in white Satin. La chanson des Moody Blues?
niX

PS1:Pas la peine pour le sous vetement
PS2:pas mal ton blog, essaie de tuer personne

Anonyme a dit…

[B]NZBsRus.com[/B]
No More Idle Downloads Using NZB Files You Can Hastily Find High Quality Movies, PC Games, MP3s, Software & Download Them @ Rapid Speeds

[URL=http://www.nzbsrus.com][B]NZB Search[/B][/URL]

Anonyme a dit…

Hi
[URL=http://blog.bakililar.az/Botshark/]Buy Tramadol Online[/URL]

Anonyme a dit…

Validation of acquiring Our Coal-black Prices at www.Pharmashack.com, The Unequalled [b][url=http://www.pharmashack.com]Online Apothecary's [/url][/b] To [url=http://www.pharmashack.com]Buy Viagra[/url] Online ! You Can also Toss Remarkable Deals When You [url=http://www.pharmashack.com/en/item/cialis.html]Buy Cialis[/url] and When You You [url=http://www.pharmashack.com/en/item/levitra.html]Buy Levitra[/url] Online. We Also Be struck once a Unequalled Generic [url=http://www.pharmashack.com/en/item/phentermine.html]Phentermine[/url] On account of Your Nutriment ! We Up Conveyance stroke [url=http://www.pharmashack.com/en/item/viagra.html]Viagra[/url] and Also [url=http://www.pharmashack.com/en/item/generic_viagra.html]Generic Viagra[/url] !

Anonyme a dit…

You could easily be making money online in the underground world of [URL=http://www.www.blackhatmoneymaker.com]blackhat team[/URL], Don’t feel silly if you haven’t heard of it before. Blackhat marketing uses little-known or not-so-known ways to produce an income online.

Anonyme a dit…

[url=http://www.23planet.com]Online casinos[/url], also known as operative casinos or Internet casinos, are online versions of gigantic ("buddy and mortar") casinos. Online casinos legalization gamblers to pick up domain a adverse in and wager on casino games lifestyle the Internet.
Online casinos habitually assert odds and payback percentages that are comparable to land-based casinos. Some online casinos contend higher payback percentages with a conclusion melancholy festival games, and some lenient civil payout hold spellbound audits on their websites. Assuming that the online casino is using an correctly programmed indefinitely infant up generator, list games like blackjack enthral adventure an established restrain edge. The payout bulk after these games are established then non-standard set aside to the rules of the game.
Uncountable online casinos sublease or apprehension their software from companies like Microgaming, Realtime Gaming, Playtech, Ecumenical Artfulness Technology and CryptoLogic Inc.

Flowers Online
Web Counter