vendredi 22 décembre 2006

Metropolithaine partout

Je n'en avais pas fini la dernière fois avec les idiots patentés du "tromé". Je compte bien rectifier le tir.

Catégorie 3: les cons pressés
Ceux qui espèrent encore ici me voir prendre en mon poing des organes génitaux féminins sont bien priés d'aller trouver un film de fondement. Donc, je disais, dans le metropolitain, les gens sont pressés, c'est fou. Je comprend très bien, on est parti en retard de chez soi et on aimerait pas arriver au boulot sous le regard houleux du chef. "Hola, Dupont, c'est la troisième fois cette semaine etc"... Cependant, si vous avez déja 15 minutes de retard, c'est pas rater cette rame-ci alors qu'une autre arrive dans deux minutes qui vous sauvera. A moins que vous soyez Carl Lewis, mais à ce moment là, fallait courir des le départ. Et donc, toi petit idiot on the clock, quand tu vois une rame tu fonces, tu rentres dedans même si y'a déja l'orchestre symphonique de moscou à l'intérieur, tu pousses, tu pousses, pour rentrer, parceque merde, faut bien arriver à l'heure. Et moi, je te regarde, et je rigole, car y'en a un autre de métro, juste derrière le tiens, là, et je te parie que celui-ci y'aura juste quatre péquenots par wagon et que j'aurai la place de m'asseoir pénard et de continuer mon bouquin. Et tout ça au détriment de quoi ? 1 à 2 minutes. Big fucking deal. Bon, là c'est pas grave, ça fait de mal aux autres gens entassés avec lui, c'est bête pour eux, mais hé, ça me permet de vivre plus sainement (et parfois en retard oui).
Mais reste que parfois les pressés sont presse-couilles (et non des cons préssés, enfin si, mais vous voyez très bien où se dirige ce jeu de mot déja bien assez désastreux comme ça), par exemple quand les portes du wagon s'ouvrent, le sens commun veut que ceux qui veulent monter laissent d'abord descendre les passagers le désirant. Et bien, non, les pressés, eux ils s'en foutent, ils veulent rentrer. C'est LEUR rame, à eux, à eux, à eux ! Incroyable. Comme si, le véhicule allait partir sans eux. Ca prend 30 secondes à un wagon standard pour se vider, rien d'insurmontable en termes d'attente pourtant, non ? Bah apparemment, 30 secondes, c'est horrible, alors ils prennent le droit de te bousculer. Heureusement, les autres qui attendaient leur tour pour grimper, ils continuent sagement de rester en place. Ahah, non je déconne, ils lui emboîtent le pas, bousculant les autres au passage, parce que si lui le fait, on peut le faire aussi. Malgré un but louable, ce type d'individu, pris en groupes, est un fléau, surtout aux heures de pointe.

Catégorie 4: Les cons qui sont chez eux
Je ne parle pas des clochards, Pierro l'a déja fait, avec plus d'humour que de substance, mais c'était bien. Si ce n'est déja fait, je voux exorte donc à lire le post d'en dessous. Non, je parle des gens qui sont dans le metro, comme chez eux. On fout les pieds sur la banquette d'en face (ça c'est un moindre mal, ils les enlèvent à l'arrivée d'un grand nombre d'individus) et surtout on parle bien fort avec le voisin ou dans le portable. Ca nous arrive à tous, parfois on élève la voix sans le vouloir. Mais pourtant, certains arrivent à tenir comme ça pendant facilement vingt putains de minutes. "Là,t 'as vu je lui ai dit, t'as vu, nique ta mere, et j'l'ai même aps calculé, t'as vu" "ALLLLO ? OUI ! JE SUIS DANS LE METRO LA ! J'ARRIVE DANS 10 MINUTES !" "Non, ji ti dis, t'as bien fhai ! Le voile ci impourtant, *bruit de chips* ti trouve un mari plous facilement comme ça". Dieu a inventé le lecteur MP3 (mais pas trop fort) pour éviter de suivre 20 minutes de vies pathétiques. L'absorption totale dans une oeuvre de bon romancier aussi, mais c'est peut-être moins simple.
Ce qui m'amène aux gens suivants.

Catégorie 5: Les mendiants chiants et cons
Vous connaissez Love me Tender ? Elvis Presley, 1956. Brillant. Vous avez déja entendu le remix "accent espagnol à couper au couteau, chant hésitant, maitrise de la guitare approximative" ? Non ? Vous ne prenez donc pas le même RER que moi. C'est à mourir de rire la premiere fois, moins les 4 autres fois de la semaine. Et je vous parle pas des jours où on le croise à l'aller et au retour. Je vous vois, derriere vos écrans, vous rire de moi. Mais honnêtement, vous connaissez ça aussi, vous qui prenez le metro. Le rap roumain, les beatles massacrés ou les chansons "originales" chiantes. You name it.
Apres, y'a ceux qui, dieu merci, ne chantent pas mais sont relous "bijour, yé né pas de travail, yé né pas de chomage (faudrait savoir), yé né pas d'argent". Y'a les muets qui déposent des tickets tous fabriqués par la mafia roumaine "je n'ai pas d'argent, 3 enfants à charge etc". Les autres muets qui passent avec leur formulaire à signer pour les sourds mais où faut verser de la thune. Bon, les muets, ils m'emmerdent pas trop, je dis rien de méchant sur eux, c'etait juste pour les souligner et vous faire sentir moins seuls. On notera également ceux qui parlent correct, voir vous vendent des hors série de l'itinérant (pas forcément inintéressants d'ailleurs). Chiants car j'aime pas qu'on me vende quelque chose, mais je préfère ça. Ensuite, quand à savoir qui sont ceux qui sont vraiment dans le besoin et ceux qui gagnent à peu pres leur vie comme ça... Oh, j'ai eu pire, le mec qui vient nous parler de la bible, pour rien, sans rien demander, juste pour faire chier, et Jesus, il va nous sauver, et la rédemption, et ceci, et cela. Et ta reum, elle pele le boudin ? Ca allait que j'avais acheté des comics (j'etais donc dans un état béat) et que mon arret etait juste là, sinon je me serais énervé.
Je veux bien que ce soit une façon de gagner sa vie, de survivre ou ce que vous voulez. Mais bordel de merde, j'ai pas demandé à entendre tes chants ibères de mes deux, je veux pas putain, j'ai déjà du bon Pink Floyd ou Johnny Cash dans les oreilles, laisse moi tranquille. C'est ça qui m'énerve le plus, le fait que tu sois quasiment contraint de supporter leurs conneries. Alors parfois, tu peux changer de wagon, mais en général, tu vas pas déranger 10 voyageurs juste pour échapper à "les coquelicots fleuris, chanson originale et détonante !".

Catégorie 6: Les con-troleurs et les cons tous courts
Non, je ne suis pas là pour dire "Enculé, les contrôleurs, c'est des bâtards ils m'ont mis une prune". Y'a un tarif (honorable compte tenu de ce qu'il couterait si la RATP voulait réellement rentrer dans ses frais, même si je comprend tout à fait que le montant puisse être rebutant à débourser), tu le payes. En plus quand t'es pas vieux, tu bénéficie de trucs sympa pour payer moins cher, comme le ticket jeune le WE. Donc, y'a des regles, tu les respectes. Et si tu les enfreints et que tu te fais chopper en ce faisant, tu casques, c'est normal. Non, je ne suis pas un facho, prend un dico, et tu reviens me voir. Ca c'était pour les cons qui trouvent normal de resquiller mais pas d'être puni quand pris sur le fait. Je voyage tranquille en ce moment, car j'ai une carte Imagin'r etc, mais à l'époque ou ça m'arrivait de frauder, je suis jamais venu me plaindre si choppé. Tu prends les risques, tu les assumes.
A l'inverse, on trouve la classe des contrôleurs foncièrement idiots, qui te regardent d'un air méprisant et te parlent sèchement même quand tu es en règle. Je me contente de sourire dans ces cas-là. Ce qui veut dire "AHAH, connard, pas avec moi".

Catégorie 7: Arrêtons de râler 5 minutes (pas plus)
Je me doute qu'à me lire, on doit croire que je hais l'ensemble de la population des transports parisiens. Il n'en est rien. Je croise des dizaines d'individus qui ne demandent rien à personne et ne font pas chier leur monde. Ils lisent tranquillement, écoutent leur MP3 à volume raisonnable, parlent à un niveau acceptable ou simplement ne font rien, mais ne font pas CHIER ! Ceux-là, je les aime, au moins pendant mon trajet. Les autres, mourrez. Dans d'atroces souffrances, si possible.

Oh, pour ceux que j'ai oublié, tel Arnold, je reviendrais.

On a les références culturelles qu'on peut.

5 commentaires:

Clo a dit…

Tu prends le B comme RER ? Perso, j'ai jamais entendu la chanson dont tu parles en particulier, mais d'autre choses tout aussi casse couilles. Ce que je retiens, c'est qu'on entend souvent de la flute de pan... Mouai, c'est joli les premieres fois comme tu disais, mais à la longue, ça soule un peu beaucoup.

J'aime bien la conclusion : tout le monde fait pas chier, mais quand meme. ^^

Louis-Marie a dit…

t'as donc vraiment un skyblog qui ne s'est pas évanouit avec la nouvelle année en plus.

miraculeux.

zarma a dit…

Mais ouais, completement. J'assume et tout. Fou, hein ?

Louis-Marie a dit…

et tu fais la greve de la mise a jour du blog ou bien?

rho allez quoi, genre on a besoin de te pousser pour avoir droit a un coup de gueule! ;)

zarma a dit…

Héhé, c'est en préparation là.
Ca fait 2 semaines que c'est en prépa, tu me diras, patience, cette semaine, promis, je met un coup de collier et je finis mon article.

Flowers Online
Web Counter